AccueilBlockchainRéglementationLe CEO de Tether conteste les règles MiCA sur les stablecoin :...

Le CEO de Tether conteste les règles MiCA sur les stablecoin : l’obstacle à l’accès au marché crypto

Paolo Ardoino, CEO de Tether, a récemment exprimé des critiques à l’égard des réglementations MiCA de l’UE, affirmant que les règles sur les dépôts bancaires risqués compromettent la sécurité des stablecoin et limitent l’accès au marché crypto. 

Voyons ci-dessous tous les détails. 

Les nouvelles réglementations MiCA entravent les crypto et les stablecoin : l’opinion du CEO de Tether

Comme anticipé, le CEO de Tether, Paolo Ardoino, a critiqué la réglementation imminente des Markets in Crypto-Assets (MiCA), en particulier la norme qui exige aux émetteurs de stablecoin de détenir des réserves dans les dépôts bancaires.

Cette critique arrive alors que l’industrie des criptovalute se prépare à la mise en œuvre de ces réglementations le 30 juin, avec de nombreuses plateformes comme Binance qui déplacent leurs opérations en Europe.

Ardoino a exprimé des préoccupations quant au fait que la disposition du MiCA, qui impose que 60% des réserves des stablecoin soient des dépôts bancaires, pourrait compliquer et rendre plus risquées les opérations des stablecoin. 

Il a également observé que la Banque centrale européenne ne garantit que les dépôts bancaires jusqu’à 100.000 euros. Un montant donc négligeable par rapport à la capitalisation boursière des stablecoin comme USDt de Tether, qui s’élève à environ 110 milliards de dollars.

En outre, Ardoino a soulevé des préoccupations basées sur des événements récents, comme la faillite de la Silicon Valley Bank, qui a démontré la vulnérabilité des grands dépôts bancaires non assurés. 

Il a en effet souligné les risques pour les stablecoin comme USDT de Tether, soutenues principalement par des billets du Trésor américain par rapport aux dépôts bancaires, en étendant l’accent sur cet aspect.

Selon Ardoino, en cas de faillite d’une banque, les dépôts bancaires sont protégés par les lois sur la faillite, ce qui pourrait être préjudiciable pour les émetteurs de stablecoin. 

Cependant, Tether investit actuellement la majorité de ses réserves dans des obligations gouvernementales américaines à court terme, qui sont équivalentes en espèces et peuvent être vendues immédiatement. 

Cette stratégie offre plus de sécurité en cas de faillite d’une banque, permettant la récupération rapide des titres.

Normative MiCA : l’adaptation des principaux exchange crypto 

Avec l’approche de l’échéance, les principaux exchanges de cryptomonnaies comme Binance, OKX et Kraken sont prêts à revoir leurs produits en Europe. 

Par exemple, Binance a annoncé que dès le 30 juin, il limitera l’utilisation de stablecoin « non autorisées », conformément à la mise en œuvre des réglementations MiCA.

Ce mouvement reflète la tendance générale dans le secteur cryptographique, avec les exchanges qui se préparent pour les nouvelles règles en essayant de minimiser l’impact sur leurs clients européens. 

La décision de Binance de limiter certaines fonctionnalités plutôt que de retirer complètement certaines monnaies montre la flexibilité de l’exchange dans sa réponse au contexte réglementaire changeant.

Dans une interview, le CEO de Tether a souligné que l’exigence de dépôt bancaire prévue par le MiCA pourrait influencer les utilisateurs de stablecoin européens. 

Ardoino a observé que ce nouveau régime pourrait rendre les stablecoin moins disponibles pour les utilisateurs européens, qui sont généralement plus sophistiqués et liquides, menaçant ainsi leur stabilité et fiabilité. 

Selon lui, il s’agit d’un pas en arrière pour l’Europe, car cela pourrait avoir un impact négatif sur la disponibilité et la sécurité des stablecoin pour les investisseurs et les utilisateurs européens.

RELATED ARTICLES

MOST POPULARS

GoldBrick