AccueilCryptomonnaiesCrypto news: l’ambitieuse liquidation des crypto-monnaies de FTX est soumise à l’examen...

Crypto news: l’ambitieuse liquidation des crypto-monnaies de FTX est soumise à l’examen de la SEC

Dans le domaine dynamique et riche en news des crypto-monnaies, FTX, l’exchange autrefois en faillite, émerge avec un plan audacieux pour liquider 100 millions de dollars d’actifs crypto sur une base hebdomadaire, suscitant l’anticipation des créanciers. 

Cependant, le spectre imminent de la Securities and Exchange Commission (SEC) soulève des questions critiques sur la viabilité de l’entreprise ambitieuse de FTX et ses implications pour le paysage plus large des crypto-monnaies. 

Crypto news: L’odyssée crypto de FTX 

L’exchange de crypto-monnaies FTX, assiégé, est au bord d’une liquidation majeure, avec pour objectif de vendre jusqu’à 100 millions de dollars d’actifs en crypto-monnaies par semaine. Avec plus de 7 milliards de dollars récupérés sous la direction du PDG John Ray, FTX semble prête à dédommager la myriade de créanciers qui attendent depuis longtemps le retour de leurs fonds. 

Toutefois, une question demeure: la Securities and Exchange Commission (SEC) se mettra-t-elle en travers de cette ambitieuse liquidation? 

FTX, sous la direction de John Ray, a réussi à récupérer une partie importante de ses actifs, qui comprennent principalement environ 2,6 milliards de dollars en Solana et en Bitcoin, ainsi qu’un autre 1,7 milliard de dollars dans diverses autres crypto-monnaies. 

L’approbation judiciaire en septembre a donné à la bourse le feu vert pour commencer le processus de liquidation, ce qui a entraîné le transfert de plus de 100 millions de dollars d’actifs de Solana vers des échanges majeurs tels que Binance, Coinbase et Kraken. 

Le spectre de la SEC, connue pour ses préoccupations concernant les pratiques d’échange de crypto-monnaies aux États-Unis, jette une ombre formidable sur les plans de liquidation de FTX

Les batailles juridiques en cours avec de grandes bourses telles que Binance et Coinbase, dans lesquelles la SEC allègue que ces plateformes sont des bourses financières non agréées qui traitent des titres non enregistrés, constituent un précédent pour une intervention potentielle. 

L’opposition historique de la SEC aux pratiques liées aux crypto-monnaies, associée à sa récente objection à la vente proposée de crypto-actifs dans l’affaire Voyager, soulève des inquiétudes quant à sa position sur le règlement de FTX. 

Bien que le juge Michael Wiles ait donné la priorité à la restitution des fonds aux clients dans l’affaire Voyager, les préoccupations de la SEC concernant les transactions potentielles sur les valeurs mobilières ont été ignorées. 

FTX est plus vulnérable à l’intervention de la SEC que d’autres entreprises 

Toutefois, la situation de FTX est différente en raison de sa taille colossale et de son statut de faillite très médiatisé, ce qui en fait un test décisif pour la position de la SEC à l’égard des crypto-monnaies. 

Alors que FTX se prépare à la liquidation, le juge John Dorsey a approuvé un plan qui permet à la bourse de vendre jusqu’à 100 millions de dollars de crypto-monnaies par semaine. En partenariat avec Galaxy Digital Asset Management, dirigé par le milliardaire des crypto-monnaies Mike Novogratz, FTX vise une liquidation ordonnée. 

Galaxy, un courtier-négociant enregistré auprès de la SEC, est chargé d’assurer la meilleure exécution des ventes, ce qui est essentiel compte tenu de la sensibilité du marché aux grandes transactions susceptibles d’avoir un impact sur les cours au comptant. 

L’intervention potentielle de la SEC, compte tenu de sa relation conflictuelle avec le secteur des crypto-monnaies, ajoute une nouvelle couche d’incertitude. 

Alors que les plans de liquidation de FTX semblent se dérouler sans encombre, des doutes subsistent quant aux objections éventuelles de la SEC et à leurs chances de succès. L’absence d’orientations législatives claires complique encore le paysage, laissant la SEC s’appuyer sur des mesures d’exécution et des requêtes judiciaires pour exercer son contrôle. 

Un compromis possible consisterait à traiter certains actifs, tels que Solana et Ether, de la même manière que les actions des fonds de placement privés, en limitant les ventes aux investisseurs qualifiés ou aux personnes accréditées. 

Toutefois, cette approche risque de réduire le marché de ces actifs, en contradiction avec l’objectif de maximisation du cours pour les investisseurs. Le défi consiste à trouver un équilibre entre le respect de la réglementation et la maximisation des rendements pour les créanciers de FTX. 

Conclusions 

Alors que FTX se prépare à lancer des ventes d’actifs cryptographiques dans les prochains jours ou semaines, la position de la SEC reste une variable cruciale. 

Le régulateur, aux prises avec de multiples batailles juridiques et un examen des demandes d’ETF Bitcoin, doit soigneusement peser sa décision d’intervenir dans la liquidation de FTX. 

Si l’IA décide de contester le processus, elle doit présenter un dossier convaincant, car il est peu probable que les juges fédéraux tolèrent les objections de type placeholder, comme l’a démontré l’affaire Voyager. 

En conclusion, l’ambitieux plan de liquidation de FTX se trouve à l’intersection de la récupération financière pour les créanciers et de la surveillance réglementaire par la SEC. 

Le résultat déterminera non seulement l’avenir de FTX, mais contribuera également à définir le rôle de la SEC dans la surveillance des pratiques liées aux crypto-monnaies aux États-Unis.

RELATED ARTICLES

MOST POPULARS