AccueilBlockchainCZ: l'ancien PDG de Binance pourrait aller en prison

CZ: l’ancien PDG de Binance pourrait aller en prison

Avec le règlement intervenu la semaine dernière, les ennuis judiciaires du cofondateur et ancien PDG de Binance, Changpeng CZ Zhao, ne sont pas terminés. 

Le règlement permet en effet à l’exchange de continuer à fonctionner, certes uniquement en dehors des États-Unis et contre le paiement d’une amende de plusieurs milliards de dollars, mais sans CZ. 

Les chemins de CZ et de Binance se sont donc séparés, celui de l’ancien PDG devant encore passer par les tribunaux américains. 

Procès de l’ancien PDG de Binance: CZ pourrait aller en prison 

CZ a plaidé coupable, notamment pour ne pas avoir appliqué la réglementation anti-blanchiment. 

Cependant, la sentence n’a pas encore été annoncée. 

La prochaine étape est l’audience du 24 février devant le juge qui devra prononcer la sentence finale et fixer la peine. 

L’hypothèse qui circule est qu’il sera condamné à au moins un an de prison, au maximum un an et demi. 

Même si le procureur demandera probablement une peine plus sévère, selon certains experts, il est peu probable qu’il soit condamné à plus de 18 mois de prison. 

En outre, ses avocats demanderont qu’au lieu de purger une peine aussi courte dans une prison de sécurité minimale, comme cela devrait être le cas, CZ puisse la purger dans le cadre d’une assignation à résidence ou d’une mise à l’épreuve. 

Il convient de souligner que le cofondateur de Binance est un citoyen canadien et que les infractions dont il a été reconnu coupable par la justice américaine ont été en grande partie commises aux États-Unis, c’est-à-dire à l’encontre de ressortissants américains. 

L’espoir de Dubaï 

On ignore actuellement où il se trouve, bien qu’il soit possible qu’il soit toujours aux États-Unis, où il se trouvait encore il y a quelques jours pour signer l’accord avec le ministère de la justice. 

L’IA, par l’intermédiaire de ses avocats, a demandé à pouvoir se rendre aux Émirats arabes unis (peut-être à Dubaï ou à Abu Dhabi) dans le cadre d’une mise à l’épreuve, à tel point que cette condition semblerait faire partie de l’accord passé avec le DoJ. 

Toutefois, il n’est pas encore certain que les autorités américaines aient accordé leur autorisation pour un transfert temporaire aux Émirats arabes unis. 

CZ a dû verser une caution de 175 millions de dollars pour ne pas être placé en détention provisoire, promettant de se présenter au tribunal américain le 24 février, jour de son audition par le juge. 

Il semble toutefois que le tribunal tente de s’opposer à son transfert vers les Émirats arabes unis, de sorte qu’il n’est pas certain que CZ se rende effectivement à Dubaï. Pour l’instant, il est apparemment toujours aux États-Unis, où il attend l’autorisation de s’y installer. 

Il convient de noter qu’il n’a pas tweeté depuis trois jours, probablement parce qu’il a décidé de partir en week-end ou parce que ses avocats lui ont conseillé de faire profil bas jusqu’à ce qu’il obtienne l’autorisation de s’installer à Dubaï. 

L’avenir de CZ 

Bien qu’il semble actuellement très probable que CZ soit condamné, puisqu’il a plaidé coupable, il n’est pas encore certain de la peine qui lui sera infligée. 

Toutefois, si de nombreux experts pensent qu’il sera condamné à une peine d’emprisonnement, peu d’entre eux semblent convaincus qu’il passera effectivement cette période en prison. 

Comme il semble avoir coopéré avec les autorités jusqu’à présent, il est probable qu’il continuera à le faire à ce stade, ce qui devrait lui permettre de voir sa peine d’emprisonnement commuée en une prison de sécurité minimale, une assignation à résidence ou une mise à l’épreuve. 

Toutefois, il ne pourra pas jouer un rôle opérationnel majeur au sein de Binance, car s’il était réintégré d’une manière ou d’une autre, l’accord qu’il a conclu avec le DoJ serait résilié. 

Cet accord est la seule bouée de sauvetage de CZ qui pourrait lui permettre d’éviter la prison ou de devenir un fugitif. 

Son avenir se situe donc en dehors de Binance. 

Cependant, CZ a déjà fait savoir qu’il continuerait à opérer dans la crypto, de manière personnelle, et notamment dans DeFi. Ainsi, après cette période où il doit finir de régler ses problèmes avec la justice, il reviendra probablement, mais à un autre titre. 

Il n’est cependant pas certain que ses démêlés avec la justice s’achèveront lorsqu’il aura fini de purger la peine qui lui a été imposée par la justice américaine. En effet, il existe toujours le risque que d’autres juridictions, telles que la juridiction européenne, se présentent pour le juger.

RELATED ARTICLES

MOST POPULARS