AccueilCryptomonnaiesCrypto: la chaîne Tron ajoutée aux ensembles de données de Google Cloud...

Crypto: la chaîne Tron ajoutée aux ensembles de données de Google Cloud pour le service BigQuery

La blockchain de Tron a été ajoutée il y a quelques jours aux ensembles de données sur le thème des cryptos collectés par le service BigQuery de Google Cloud pour l’analyse interactive des big data. 

Les utilisateurs de BigQuery peuvent ainsi interroger Google Cloud et ses capacités d’apprentissage automatique pour obtenir des données et des projections en temps réel concernant l’écosystème Tron, telles que les transactions, les interactions avec les contrats intelligents, les flux de tokens TRX et l’engagement de la communauté. 

L’interrogation des données du monde de la crypto via l’IA et les logiciels d’entrepôt de données est une tendance croissante avec de plus en plus de prestataires prêts à offrir leurs services et de plus en plus d’informations cryptographiques présentes dans le vaste espace virtuel du web3.

Tous les détails ci-dessous.

Google Cloud ajoute Tron à la liste des crypto données pour BigQuery

BigQuery Studio, un service de traitement de données sur Google Cloud, a récemment ajouté des informations sur le réseau cryptographique Tron et son écosystème à son ensemble de données crypto publiques. 

BigQuery de Google Cloud est un entrepôt de données sans serveur qui permet de générer des requêtes en SQL pour analyser de grands ensembles de données en temps réel en exploitant la puissance de l’infrastructure de Google et de son apprentissage automatique. 

Cette solution multi-cloud permet aux développeurs et aux professionnels de simplifier le flux d’analyse dans les domaines de l’importation, de l’exploration et de la visualisation des informations. 

Le service est également doté d’un outil d’IA qui fournit une assistance à l’écriture de code en SQL et Python en suggérant des fonctions, des blocs et des corrections. 

Le fort développement du secteur du web3, avec l’expansion du nombre de référentiels potentiellement utilisables au sein des différents serveurs décentralisés, a conduit Google Cloud à envisager l’inclusion de données à thématique crypto, classées en fonction de la blockchain à laquelle elles appartiennent.

Le contexte de l’écosystème Tron est devenu incontournable dans le paysage des applications décentralisées, le réseau cryptographique étant le deuxième sur la liste des blockchains ayant le plus de capitaux enfermés. 

Derrière seulement Ethereum en fait, Tron est en tête du marché des DeFi avec un TVL de 6,63 milliards de dollars. Avec l’énorme quantité de données traitées par le réseau Tron, l’inclusion au sein des ensembles BiQuery représente une opportunité pour tous les experts de l’industrie d’obtenir des analyses et des représentations approfondies de l’historique des données sur la chaîne, des flux de tokens trc-20, des interactions des contrats intelligents et de l’engagement global de l’utilisateur. 

Tout cela est bien sûr offert sans avoir besoin de s’appuyer sur des nœuds ou des indexeurs individuels, mais simplement en se tournant vers la plateforme Google Cloud. 

Le service du géant de la technologie continue de s’améliorer jour après jour, en stockant de plus en plus d’informations, en s’assurant que les ensembles de données restent exacts, et en intégrant de nouvelles fonctions sous le retour de ses utilisateurs. 

Actuellement, dans BigQuery, nous pouvons trouver une grande quantité de données sur 10 autres blockchains en plus de Tron, à savoir Arbitrum, Cronos, Ethereum (Görli), Fantom (Opera),Near, Optimism, Polkadot, Polygon Mainnet et Polygon Mumbai. 

L’analyse et l’interrogation des big data dans le monde de la blockchain: Nansen, ChatGPT et The Graph 

Au fil des années, le développement florissant de la communauté Web3 a permis l’émergence d’un certain nombre de services, centralisés ou non, qui entendent faire de l’analyse de big data, comme le fait BigQuery de Google Cloud, afin d’offrir aux développeurs des solutions de plus en plus performantes pour faire de l’analyse interactive d’informations sur les cryptos. 

L’inclusion de Tron dans l’entrepôt de données de Google n’est que la partie émergée de l’iceberg d’un monde qui évolue à une vitesse impressionnante.

Comme preuve du développement de cette tendance, nous citons la nouvelle il y a quelques jours que Nansen Query, un service qui fournit un accès programmatique fiable aux données de la blockchain, a ajouté l’ensemble de données du réseau Near pour étendre sa portée dans le domaine décentralisé. 

En mai de cette année, les données de Tron y ont également été intégrées. 

Il y a deux jours, ChapGPT a également ajouté un plugin qui permet à ses utilisateurs d’exploiter les données internes de Coinmarkecap pour interroger le chatbot et faire analyser, traiter et exporter les données.

Cela permet même à ceux qui sont moins « techniques » dans le domaine de l’analyse des données d’obtenir des informations intéressantes en temps réel et d’effectuer des recherches approfondies sur le sujet choisi. 

Outre les intégrations mentionnées en dernier lieu, il convient de noter la présence de plus en plus forte d’un logiciel open-source né exclusivement pour suivre les activités dans les différentes applications blockchain, qui pourrait mettre des bâtons dans les roues de Google Cloud et de ses projets d’expansion. 

Il s’agit de The Graph, un projet de cryptographie IA qui vise à aider les développeurs à faire un usage innovant des données qu’ils jugent pertinentes pour améliorer l’efficacité de leurs applications. 

The Graph indexe différentes données au sein de « Subgraph », ce qui permet à ses utilisateurs d’envoyer des requêtes et de recevoir des réponses immédiates et précises

Plusieurs personnes, appelées indexeurs et délégateurs, aident le projet à traiter la grande quantité d’informations et à la transmettre aux utilisateurs finaux sous l’incitation d’une récompense en crypto provenant des commissions du réseau. 

Pour agir en tant qu’indexeurs ou délégateurs, il est nécessaire de miser une somme en GRT, le token d’utilité du protocole, qui est « confisqué » en cas de mauvais comportement. 

Cette technique, conforme à la théorie des jeux et au mécanisme qui sous-tend la validation des blocs dans le PoS d’Ethereum, garantit le parfait fonctionnement du service. 

Actuellement, The Graph est utilisé par des applications célèbres telles que Aave, Curve et Uniswap et repose sur des données provenant de plus de 45.000 projets, en s’appuyant sur plus de 200 indexeurs

Dans The Graph, il n’est pas encore possible d’obtenir les données de Tron et des cryptomonnaies qui y gravitent, mais on peut compter sur l‘intégration de plus de 40 réseaux cryptographiques.

RELATED ARTICLES

MOST POPULARS